Consignes provisoires pour les responsables et les employés manipulant des eaux usées non traitées issues d'individus ayant contracté Ebola aux États-Unis

20 novembre 2014

Personnes concernées : personnel manipulant des eaux usées non traitées issues des hôpitaux, des établissements médicaux et autres ayant des cas confirmés d'Ebola.

Objectif : donner les recommandations nécessaires au personnel concernant le type d'équipement de protection individuelle (EPI) à porter et l'hygiène à respecter pour manipuler en toute sécurité les eaux usées non traitées pouvant être contaminées par Ebola.

Mode d'utilisation : utilisez ce document pour réduire les risques d'exposition des employés aux agents infectieux, y compris le virus Ebola, lorsque ceux-ci manipulent des eaux usées non traitées.

Voir aussi : Questions fréquemment posées sur les consignes provisoires pour les responsables et les employés manipulant des eaux usées non traitées issues d'individus dont l'infection par le virus Ebola est suspectée ou confirmée aux États-Unis.

Points essentiels :

  • Le virus Ebola est plus fragile que de nombreux autres virus entériques causant des diarrhées ou des hépatites.
  • L'enveloppe recouvrant le virus Ebola le rend plus sensible aux stress environnementaux et aux germicides chimiques que les virus sans enveloppe comme l'hépatite A, le poliovirus et le norovirus.
  • Pour protéger les employés du virus Ebola
    • Renseignez-les sur
      • l'EPI à utiliser pour protéger les lésions cutanées et les muqueuses ;
      • l'utilisation correcte de l'EPI, y compris la bonne façon de l'enfiler et de le retirer.
    • Développez et mettez en place des protocoles de routine qui garantissent la protection du personnel face aux risques d'exposition (éviter tout contact avec des lésions cutanées, les yeux, le nez ou la bouche) lors de la manipulation d'eaux usées non traitées.
    • Assurez-vous que le personnel pratique une excellente hygiène personnelle, y compris le lavage fréquent des mains pour réduire les risques d'exposition aux pathogènes contenus dans les déchets.

This guidance is based on current knowledge of Ebola virus, including detailed information on Ebola virus transmission, recommendations from the World Health Organization (WHO), and scientific studies of wastewater treatment and workers who handle wastewater.1,2,3 Updates will be posted as needed on the CDC Ebola webpage at https://www.cdc.gov/vhf/ebola/.

Certains employés entrent en contact avec des déchets non traités avant que ceux-ci ne soient pris en charge par la station de traitement des eaux usées et sont ainsi exposés à de faibles risques d'exposition au virus Ebola. Ce personnel comprend :

  • les plombiers qui travaillent dans les hôpitaux soignant un cas d'Ebola
  • le personnel d'entretien des eaux usées qui travaille sur les lignes actives desservant les hôpitaux soignant un patient ayant contracté Ebola
  • les ouvriers du bâtiment qui réparent ou remplacent les lignes actives desservant les hôpitaux soignant un patient ayant contracté Ebola

Transmission

Le virus Ebola se transmet via :

  • contact direct et sans protection (lésion cutanée, yeux, nez ou bouche) avec le sang ou tout autre fluide corporel (ex. : selles, vomissures, urine, salive, sueur, lait maternel, larmes, fluides vaginaux et sperme) d'un patient infecté dont la maladie est déclarée
  • piqûres d'aiguille avec des seringues ou aiguilles ayant été contaminées par du sang ou tout autre fluide corporel et tissu infectés d'un patient dont la maladie est déclarée
  • contact sans protection avec un équipement médical contaminé par le sang ou tout fluide corporel d'un patient infecté dont la maladie est déclarée
  • contact direct et sans protection avec la dépouille d'une personne décédée d'Ebola

L'OMS recommande que tout déchet généré par les humains, y compris ceux des patients souffrant d'Ebola comme les vomissures et les selles, soient éliminés via un système d'égout séparatif ou enterrés dans des toilettes sèches ou latrines creusées qui ne nécessiteront aucun contact ou traitement supplémentaire.4,5,6 Il n'existe jusque-là aucune preuve qu'Ebola puisse être transmis via une exposition aux déchets.7 L'OMS a établi des consignes d'hygiène et de port d'EPI pour éviter tout risque d'exposition à des agents pathogènes potentiels lors de la manipulation de déchets non traités.4,5 Aux États-Unis, les déchets d'origine humaine (excréments), le sang et les autres matières potentiellement infectieuses sont éliminés via des systèmes d'égout séparatif. Aux États-Unis, les processus de traitement des eaux usées sont conçus pour inactiver et supprimer les éléments pathogènes comme Ebola. Le personnel doit respecter les consignes indiquées ci-dessous pour éviter toute exposition à des pathogènes humains, comme le virus Ebola, lorsqu'il manipule des eaux usées non traitées.

Équipement de protection individuelle (EPI)

Les ouvriers manipulant des déchets d'origine humaine ou des eaux usées doivent avoir à leur disposition une station pour se laver les mains sur le lieu de travail, des EPI (décrits ci-dessous) et avoir été formés sur l'utilisation de ces EPI. La formation doit couvrir spécifiquement les méthodes expliquant comment retirer l'EPI correctement et en toute sécurité afin d'empêcher le personnel de se contaminer ou de contaminer d'autres personnes lorsqu'il retire l'EPI. Les employés formés doivent prouver qu'ils connaissent les EPI appropriés qu'ils devront porter, et qu'ils savent comment les utiliser. S'ils utilisent un respirateur, les employés doivent participer à un programme de protection respiratoire qui comprend une autorisation médicale et un test de capacité physique, conformément à la norme OSHA relative aux EPI (29 CFR 1 910,13). Le personnel doit se laver les mains à l'eau et au savon immédiatement après avoir retiré l'EPI. Des containers étanches pour déchets infectieux doivent être fournis pour jeter les EPI usagés. Guidelines for dealing with potentially infectious waste can be found at https://www.cdc.gov/vhf/ebola/hcp/medical-waste-management.html and https://www.osha.gov/Publications/OSHA_FS-3756.pdfpdf iconexternal icon

L'EPI suivant est recommandé pour le personnel manipulant des eaux usées non traitées :

  • lunettes de protection ou écran facial : pour protéger les yeux en cas d'éclaboussures d'eaux usées
  • masque pour le visage (ex : masque chirurgical) : pour protéger la bouche et le nez des éclaboussures contenant des déchets d'origine humaine. Si le personnel doit effectuer un processus de nettoyage qui génère des aérosols, il doit utiliser un respirateur N-95 approuvé par le NIOSH.
  • combinaisons imperméables ou étanches : pour protéger les vêtements des eaux usées non traitées
  • gants imperméables (gants extérieurs en caoutchouc épais avec gants intérieurs en nitrile) pour empêcher tout risque d'exposition des mains à des eaux usées non traitées.
  • bottes en caoutchouc : pour empêcher tout risque d'exposition des pieds aux eaux usées non traitées.

Hygiène de base

  • Lavez la peau à l'eau et au savon immédiatement après avoir manipulé des eaux usées ou tout autre matériel ayant eu un contact avec des eaux usées.
  • Evitez de vous toucher le visage, la bouche, les yeux, le nez ou toute lésion cutanée ou coupure lors de la manipulation d'eaux usées ou de tout matériel ayant eu un contact avec des eaux usées.
  • Lavez-vous les mains à l'eau et au savon avant de manger ou de boire après avoir manipulé des eaux usées.
  • Retirez tout vêtement de travail souillé et ne l'emportez pas chez vous pour le laver. Lavez votre linge au travail ou utilisez un uniforme de service.
  • Mangez dans les espaces réservés à cet effet, loin des eaux usées non traitées.
  • Ne fumez pas, ne chiquez pas de tabac et ne mâchez pas de chewing-gum lorsque vous manipulez des déchets d'origine humaine ou des eaux usées, ou tout autre matériel ayant eu un contact avec des déchets d'origine humaine ou des eaux usées.
  • Couvrez toute lésion cutanée, coupure ou blessure avec des bandages propres et secs.

Références

1 McCunney RJ [1986]. Health effects of work at waste water treatment plants: a review of the literature with guidelines for medical surveillance. Am J Ind Med 9(3):271–279.

2 Khuder SA, Arthur T, Bisesi MS, Schaub EA [1998]. Prevalence of infectious diseases and associated symptoms in wastewater treatment workers. Am J Ind Med 33(6):571–577.

3 CDC (Centers for Disease Control and Prevention) [2011]. Guidance for reducing health risks to workers handling human waste or sewage. https://www.cdc.gov/haiticholera/workers_handlingwaste.htm. Date de publication : novembre 2014.

4 OMS (Organisation mondiale de la Santé) [2014a]. Infection prevention and control guidance for care of patients in health-care settings, with focus on Ebolaexternal icon. Date accessed: November 2014.

5 OMS[2014b]. Safe management of wastes from health-care activities. 2nd ed. Chartier Y, Emmanuel J, Piper U, Prüss A, Rushbrook P, Stringer R, Townend W, Wilburn S, Zghondi R, eds. http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/85349/1/9789241548564_eng.pdf?ua=1pdf iconexternal icon. Date accessed: November 2014.

6 OMS [2014c]. Ebola virus disease (EVD): key questions and answers concerning water, sanitation and hygiene. http://www.who.int/water_sanitation_health/WASH_and_Ebola.pdf?ua=1pdf iconexternal icon Date de publication : novembre 2014.

7 Weber DJ, Rutala WA [2001]. Risks and prevention of nosocomial transmission of rare zoonotic diseases. Clin Infect Dis 32(3):446-456